Livre d'or des voyageurs

Annick et Christian

Nous sommes heureux d’avoir été hébergés chez l’habitant à Réo.

 Solange et Michel

Nous avons apprécié le fait de pouvoir aller à la rencontre des Burkinabé, rentrer dans les cours et dormir dans les villages est un privilège. On ne peut expliquer l’Afrique il faut la découvrir.

 Lucie

L’accueil, la vie au quotidien d’une famille dans sa cour chez Christiane reste à jamais inoubliable.

 Renée et Claude

Nous sommes arrivés dans un autre monde et nous avons progressivement été plongés au cœur dans la vie des familles. Merci de nous avoir entrainés dans une aventure qui restera inoubliable.

Janvier 2011

Evelyne et Alain

Super séjour, très enrichissant dans les contacts avec les habitants, dans un début de connaissance des us et coutumes de cette population. Accueil 5 étoiles.

 Colette et Christophe

Nous recommandons vivement « Rencontres Solidaires » pour l’accueil et les contacts avec les populations.

 Edith et Jean-Paul

Nous avons fait de vrais rencontres riches en émotions.

 Danielle

Culture très riche et douce malgré les difficultés du quotidien, belle leçon de vie pour nous les Français.

Fevrier 2011

Michel B.

Voyage extraordinaire avec des souvenirs ineffaçables.

 Monique B.

Super découverte du Burkina dans une ambiance « Rencontres Solidaires ». voyage intense en émotion.

 Christine D.

On m’avait dit que je ne reviendrais pas indemne, effectivement sur le plan émotionnel c’est surement mon plus beau souvenirs de voyage.

 Catherine B.

Que d’émotions, que de souvenirs. Ce ne sont ni les scorpions, ni les moustiques qui m’ont piqués mais le Burkina tout entier, j’aurais désormais besoin d’une piqure régulière.

 Wally

Ce sera une nouvelle couche sur le crépi de mon cœur Africain qui prend de plus en plus de volume.

 Christelle

Tant d’émotion, tant d’amour, tant de bonheurs partagés !! Merci à « Rencontres Solidaires » de me permettre cela.

 

Amis de Mako

Natacha

J’emporte un plein sac de souvenirs, d’émotions fortes, de sensation. Je repars sereine, légère et lourde, triste et joyeuse, aussi contrasté que la société Burkinabé.

Natacha

Irène, Nicolas et Nino

Nous avons fait découvrir à notre fils (2ans ½) son pays de conception, partager de bon moment au contact des enfants Burkinabé.

 

Nico Irene Nino

Birgitta

5 jours et nuits dans un lieu sain et raffiné entouré d’accueil amical, Kassou un havre de paix ou l’on a envie de retourner et de rester.

Birgitta

Groupe "secours catholique"

Virginie : Je comprends mieux la phrase " on ne repart pas comme on est arrivé", que de rencontres qui m'ont fait comprendre la réalité d'un pays pas si loin de la France.

Claire : une expérience qui prouve qu'avec du respect, de la simplicité et de l'humilité le mot "frontiere" n'existe pas.

Tanguy : merci pour ce super séjour à la rencontre des autres.

Marie : merci de m'avoir transmis votre amour de l'Afrique

Mélanie : L'Afrique est un continent absolument extraordinaire, je souhaite en apprendre plus sur lui.

Camille : j'ai pu découvrir de différentes façons un pays riche en humanité, à travers nos rencontres et toutes vos passionnantes histoires.

Mathilde : merci pour cette découverte de la population locale dont je garderais de magnifiques souvenirs.

Sc Pau

Anne-Marie : je garderais un bon souvenirs de ce voyage au Burkina, prète à revenir à la saison sèche.

Marie-Claire : je voulais voir le Burkina vert, c'est un autre pays. encore plein d'émotions.

Baptiste : merci pour toutes ces rencontres que le guide de l'association a su provoquer.

Elodie : merci à notre guide " le sorcier blanc" pour nous avoir fait découvrir ce pays plein d'imprévus.

Joseph : très bons souvenirs du Burkina

famille Olivier

Françoise : Pierre est resté le mème avec en plus une perception de l'Afrique juste et critique qui m'a éclairée sur la vie des Burkinabé.

Jean-Yves : un mois passé au coeur de l'Afrique noire profonde, dans un cadre accueillant restera innoubliable.

Severine : il faut vraiment etre sur place pour se rendre compte du pays, les richesses, la pauvreté, en tout cas les burkinabé sont très accueillant.

A reo

Famille O

Ombeline : Je suis triste de quitter le Burkina; mais heureuse de laisser des choses à découvrir pour la prochaine fois.

Maximilien : Merci de m'avoir permis de rencontrer solidairement, surtout pendant les trois jours passés seul chez Isso.

Zélie : J'ai beaucoup aimé la vie au village. Merci Pierre pour toutes tes plantes médicinales et toutes tes histoires.

Jacky : Je crois que dans ma ( courte) vie , je n'ai jamais autant dis de " bonjour, comment ça va ?" et pu rencontrer aussi facilement mes frères en humanité.

Vianney : wend a kod nine daré ( à bientot si Dieu le veut).

Anne : Merci Pierre et Joelle de m'avoir aider à réaliser mon rève : découvrir et vivre avec les africains.

Famille Or

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site